Fidélisation Réseaux sociaux SEO/SEA Webmarketing

L’e-mailing reste très utilisé par les entreprises

Written by admin

L’e-mailing a connu son âge d’or durant les premières années qui ont suivi la naissance d’internet. Les réseaux sociaux étant encore limités ou destinés à un public non-intéressant, les entreprises se sont appuyés sur cette méthode pour optimiser leur campagne marketing ou publicitaire.

campagne-e-mailingL’e-mailing a aussi été un excellent outil de fidélisation. Puis elle a été dépassée par d’autres supports qui offrent de meilleurs « feedbacks » ou qui proposent une meilleure connexion avec les clients. Malgré tout, de nombreuses entreprises continuent à utiliser cet outil de marketing direct en particulier pour la fidélisation de leur client.

L’avantage de l’e-mailing

Le courriel a toujours été considéré comme un support professionnel et sérieux. Cette image constitue sans doute sa principale force en particulier de nos jours. Les autres outils marketing comme Facebook, les appels téléphoniques et les réseaux sociaux ne bénéficient pas de ce facteur puisqu’ils sont souvent considérés comme des moyens de communication à utiliser entre amis ou entre proches.

emailing-BtoB
L’e-mail permet ainsi de donner une image sérieuse aux clients en particulier lorsqu’il s’agit d’un véritable texte rédigé en vue d’une lecture approfondie et non en diagonale. Les entreprises choisissent d’ailleurs d’utiliser l’e-mailing pour leurs newsletters ou pour les vœux de fin d’année. Bref, pour des campagnes de fidélisation. Les campagnes marketing semblent en effet avoir perdu leur place dans le cadre de l’e-mailing.

Campagne-Communication-Marketing-emailing Ceci s’explique surtout par le problème des spams et par le faible potentiel marketing de l’e-mail par rapport aux appels téléphoniques par exemple.

Enfin, si l’e-mailing continue à avoir du succès auprès des sociétés, cela s’explique par le ras-le-bol des clients vis-à-vis des campagnes « agressives ». L’e-mail figure en effet parmi les outils marketing « passifs » puisqu’il laisse le choix au client de s’intéresser ou non à son contenu. Contrairement aux appels par exemple ou aux campagnes sur les réseaux sociaux qui prennent la forme d’un texte trop court pour ne pas être lus.

Leave a Comment